1. La pêche à l’Estartit

La pêche est restée l’activité principale à l’Estartit jusqu’à les années 60. En 1930, la cité comptait d’ailleurs 130 pêcheurs.

Les pêcheurs utilisaient différentes techniques artisanales pour prendre le poisson : d’abord des embarcations à voiles et à rames et plus tard, vers 1930, des embarcations plus grandes à moteur.

Du point de vue historique, il faut distinguer la pratique de deux techniques de pêche à l’Estartit : la pêche au boulier et au sardinier.

Dans la pêche au boulier, on utilisait deux felouques situées en parallèle, à une certaine distance, qui tiraient un grand filet capturant le poisson qui s’y engouffrait. Cette modalité était pratiquée entre les mois d’octobre et d’avril et employait une soixantaine de personnes.

La pêche au sardinier, qui était pratiquée en été, occupait pratiquemment toute la population et était destinée à la capture de poissons bleus : l’anchois et la sardine. Elle se déroulait à bord d’une felouque qui capturait le poisson à l’aide de filets, les « sardiniers ». Cette activité donna lieu à la création de différentes usines de salaison dans le village.

Comme ce fut le cas dans de nombreuses autres localités de la côte, la pêche commença à perdre de l’importance à partir des années 50. Le manque d’infrastuctures portuaires, les mauvaises communicactions entre l’Estartit et ses pincipaux marchés et l’arrivée du tourisme provoquèrent la décadance lente, mais déjà irréversible, de l’activité halieutique.

RELACIONAT

1
Vous avez des questions ?
Tourist information : Monday-Friday 10-18h
Weekends and holidays: 10-14h
Hello! Can we help you?