La situation de l’Estartit est définie par le paysage, entre montagne, plaine et mer qui en délimitent l’emplacement. À la naissance du village, le Ter débouchait tout près de l’Estartit, dans les aiguamolls (marécages) du Ter Vell. Ceci empêchait de bâtir en direction de la rivière, trop proche et dont on craignait les crues. Les maisons s’établirent donc le long de la colline, là où elles étaient le plus à l’abri des tempêtes, de la rivière et de la tramontane.

Cet emplacement, entre colline et mer, empêchait l’eau de ruissellement de s’écouler. Aussi, toutes les quatre ou cinq maisons, ménageait-on un intervalle nommé cadeny transversal, par où l’eau s’écoulait et qui faisait office de raccourci d’une rue à l’autre et en direction de la mer. Les cadenys transversaux sont donc un bel exemple de la relation qu’entretiennent paysage et urbanisme, en même temps qu’un élément de la singularité de la ville de l’Estartit.

Audioguide

RELACIONAT

1
Vous avez des questions ?
Tourist information : Monday-Sunday: 09-21h
Hello! Can we help you?