6. Les maisons des “americanus” et la Perola ou Tour de l’horloge

Comme dans beaucoup d’autres localités, certains hommes de l’Estartit décidèrent au cours du XIXe siècle d’aller tenter la fortune aux Amériques. On les connaît ici sous le sobriquet d’americanus ou indianus. À l’Estartit même, les frères Marquès en sont un exemple, eux qui émigrèrent à Cuba et revinrent, fortune faite, s’installer dans leur village natal où ils se firent construire deux maisons jumelles de style colonial aux numéros 24 et 26 de la rue Carrer Santa Anna. L’inscription que porte le linteau date de 1875. Le style colonial se caractérise par une symétrie soignée, des lignes droites et de larges baies et balcons qui donnent à l’ensemble une présence imposante.

La Perola était le local où les pêcheurs rangeaient leurs filets, qui étaient en coton et réclamaient un entretien méticuleux pour conserver leur couleur sombre, la plus efficace qui soit pour capturer le poisson.

Le nom de perola provient en fait du chaudron dans lequel on faisait cuire la teinture. A l’Estartit, la Perola du Carrer Santa Anna est restée en fonctionnement jusqu’à 1890.

La Perola du Carrer Santa Anna est également connue sous le nom de tour de l’Horloge; la Mairie fit installer cette dernière en 1878, avec la collaboration financière des frères americanus Joan et Pere Marquès. Actuellement, il y a là un cadran solaire et une œuvre surréaliste du peintre de Torroella Joan Fuster.

Audioguide

RELACIONAT

1
Vous avez des questions ?
Tourist information : Monday-Sunday: 09-21h
Hello! Can we help you?