4. Tecniques et filets de pêche

Sur le sable de la plage, on échouait les barques et on étendait les filets pour les faire sécher et les raccommoder.

Les pêcheurs se chargeaient fréquemment eux-mêmes du raccommodage lorsque le mauvais temps les coulait à terre ; comme les filets se déchiraient souvent, il fallait sans cesse recommencer l’opération. De leurs doigts agiles, les femmes ravaudaient plus habilement que les hommes, assises à même le sable.

« L’art de platja » était une technique de pêche pratiquée à l’Estartit au début du XXe siècle. Elle consistait à étendre le filet sur l’eau depuis une barque, tandis que sur la plage hommes et femmes le tiraient à bout de bras.

À l’Estartit, on pratiquait également un autre type de pêche, la pêche aux soltes, une sorte de filet très souple où le poisson s’emmêle facilement.

Il existait enfin plusieurs techniques dites mineures : le jonquet, le volantí et le rall. Le jonquet est un roseau ou un jonc de courte taille auquel on attache une ligne sans plomb et un hameçon appâté ; on en dispose un certain nombre entre les fissures des rochers. Le volantí est une pièce de bois autour de laquelle on enroule une ligne lestée d’un plomb, avec au bout plusieurs hameçons. Le rall est un petit filet conique lesté que l’on lance ouvert et qui se ferme lorsqu’on le ramène, retenant les poissons entre ses mailles.

RELACIONAT

1
Vous avez des questions ?
Tourist information : Monday-Friday 10-18h
Weekends and holidays: 10-14h
Hello! Can we help you?